Français Español English

Les liens

www.granpaititi.com

Le blog Inkari 2010

www.instituto-inkari.org

www.pusharo.com

Nous contacter

Facebook

Twitter

Les partenaires d'Inkari 2011

SeD Logistique, www.sedlogistique.fr

Mairie de Toulouse, www.toulouse.fr

Prodiris, www.prodiris.fr

Explogéo, www.explogeo.org

Zetatech, www.zetatech.pe

Jungle Doc Productions, www.jungledoc.com

Association Inkari Europe, www.instituto-inkari.com

Telespazio France, www.telespazio.com

Spot Image, www.spotimage.fr

Le Cherche Midi Éditeur, www.cherche-midi.com

La Société de Géographie de Paris, www.socgeo.org

 

Vivez la campagne Inkari 2011, en direct de la jungle
sud-américaine !

La campagne Inkari 2011 est lancée ! Comme en 2010, grâce au système INMARSAT et à la balise de géo-localisation Spot Televizio, de la société Telespazio France, suivez au jour le jour les avancées de l'expédition avec l'interface de Google Maps.

Après une campagne 2010 exceptionnelle, à l'issue de laquelle Thierry Jamin et son équipe ont officialisé à Cusco, le 14 octobre dernier, la découverte d'une trentaine de sites archéologiques d'origine inca et pré incas, dans les vallées de Lacco et de Chunchusmayo, nos explorateurs repartent sur les traces de la ville perdue des Incas. Ils sont plus que jamais convaincus de s'approcher de leur but.

Que va leur réserver cette nouvelle campagne ? Cette année 2011 marquera le centenaire de la découverte de Machu Picchu par Hiram Bingham en 1911. Et si c'était aussi l'année d'une mise au jour aussi capitale pour l'histoire du Pérou et de ce continent ?

Soyez les premiers à découvrir les résultats des expéditions « Inkari 2011 » en suivant sur ce Blog, au jour le jour, et sur la page Facebook de la campagne Inkari 2011, les progressions de Thierry Jamin et de son équipe…

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Expédition 2

03
09
2011

Retour de la seconde expédition Inkari 2011

Chers Amis Internautes,

Comme vous le savez déjà sans doute, notre équipe est rentrée de la première expédition de cette campagne « Inkari2011 », voici trois semaines. Celle-ci a été un peu difficile, en raison des difficultés de terrain… mais ce n’est pas terminé !

Thierry met la Municipalité de Toulouse à l'honneur
Thierry Jamin, lors de l'arrivée de son équipe au pueblo de Túpac Amarú. Sur le 4X4, Thierry met la Municipalité de Toulouse à l'honneur ! (Photo : Thierry Jamin, juillet 2011)

Malgré les efforts de toute l’équipe, nous n’avons malheureusement pas encore réussi à atteindre le lieu prévu pour établir notre Camp de Base, là où Matias, un Matsiguenga de la région, nous avait signalé la présence de ruines importantes… peut-être le site que nous recherchons depuis toutes ces années. Mais ce n’est que partie remise ! Ceci étant dit, nous sommes convaincus, plus que jamais, que c’est bien là qu’il faut aller chercher ce Graal péruvien et nous allons organiser une nouvelle expédition pour ce mois de septembre, voire début octobre, afin d’atteindre ces fameuses ruines.

Pour autant, cette première expédition dans le nord du département de Cusco n’a pas été un échec ! Nous avons en effet découvert au sud de notre zone principale de recherche plusieurs tronçons du célèbre chemin inca, Qhapaq Ñan, que nous avions déjà reconnu en partie dans les vallées de Lacco et de Chunchusmayo en 2009 et 2010. Ce chemin, partiellement empierré, se dirige nord-sud et va droit vers notre « Zone Blanche ».

Un chemin inca en plein cœur de la forêt de Megantoni
Un chemin inca en plein cœur de la forêt de Megantoni, comme à Lacco... (Photo : Thierry Jamin, juillet 2011)

Nous avons également pu mettre au jour de très nombreuses terrasses de culture et des murs de contention, un peu comme à Mameria (2009). Il s’agit véritablement d’une immense zone agricole, destinée à une population importante, située quelque part, non loin de là. Celle-ci était cultivée à l’époque inca et devait forcément être lié à un centre majeur de population.

Vous ne pouvez pas savoir ma frustration de m’être approché de moins de dix kilomètres de la zone principale sans avoir pu l’atteindre. Mon équipe était épuisée après des jours et des jours de marches harassantes à travers une jungle particulièrement fermée. Je dois rendre hommage ici au courage et au professionnalisme de tous nos compagnons porteurs sans lesquels cette expédition n’aurait pu avoir lieu : je pense à mes trois compagnons matsiguengas de la communauté native de Timpía, Lucas, Eduardo et Flavio ; je pense aussi à Samuel et à Elisban ; je n’oublie pas non plus Jonathan, Clinton, Agripino, Juan et notre « mascotte » Dante, un gamin de treize ans, fort comme un homme !


La meilleure route pour atteindre la Zone Blanche
Au cours de l'expédition Hermogenes et quelques porteurs étudient la meilleure route pour atteindre la "Zone Blanche". (Photo : Thierry Jamin, juillet 2011)

Nous avons aussi découvert au cours de cette première opération… un volcan en activité, dont le cratère de trois cents mètres de diamètre laisse toujours échapper de nombreuses fumeroles et de fortes odeurs de souffre ! Puis nous avons localisé trois sites complets, comparables à ceux que nous avons mis au jour à Lacco. Il est intéressant de constater que ces sites (localisés dans une vallée située au nord de Lacco) conduisent tout droit vers la zone où se trouvent les ruines de Matias et où l’on pense trouver un jour la cité de nos recherches.

Notre équipe a eu aussi de graves problèmes humains à gérer : certains porteurs nous ont abandonné aux premiers jours de l’expédition, et puis notre caméraman brésilien, Danilo Christidis, est tombé malade en pleine forêt. Il a fallu le rapatrier vers Cusco...

Chers Amis & Internautes, je voudrais que vous sachiez combien nous sommes plus que jamais persuadés de l’existence de la ville légendaire dans cette zone perdue du sud du Pérou. Cette opération de juillet-août derniers n’était que la première de cette campagne « Inkari 2011 » qui devrait connaître encore trois autres expéditions entre mi septembre et mi novembre. Tous les indices que nous avons rencontrés lors de nos dernières investigations nous confortent dans cette certitude que la ville de mes recherches est bien quelque part, cachée sur les flancs discrets d’une montagne de Megantoni. Ma détermination est totale. Nous sommes près du but. Je n’aurai de cesse de remuer ciel et terre dans les mois à venir pour aller voir ce qui se cache là bas. La réponse à l’une des plus vieilles énigmes de la planète nous y attend.

José arbore les couleurs de Toulouse
Au cœur de la jungle amazonienne péruvienne, notre compagnon José arbore les couleurs de Toulouse. (Photo : Thierry Jamin, juillet 2011)

J’aimerais vous remercier tous infiniment pour votre fidélité et vos encouragements constants.

Je tiens enfin à remercier l’ensemble des partenaires industriels et des petites fourmis sans lesquels cette campagne de recherche serait impossible.

Merci infiniment à Monsieur Pierre Cohen, Maire de Toulouse, ainsi qu’à toute son équipe municipale dynamique et notamment Jean-François Portarrieu et François Boursier.

Un grand merci á Monsieur Didier Cujives, Maire de Paulhac et représentant de la région Midi-Pyrénées auprès de l’Union Européenne. Didier est surtout le Président de l’Association Inkari Europe.

Je veux exprimer ma reconnaissance auprès de Mario Martinez, Trésorier d’Inkari Europe, sans lequel mes recherches actuelles seraient tout bonnement impossibles. Il sait, je l’espère combien il est cher à mon cœur.

Je veux aussi exprimer ma gratitude auprès de Christophe Dubois, Président du groupe SeD Logistique, et de Denis Lefèvre, Directeur Général du groupe, pour leur soutien efficace depuis 2010.

Un merci chaleureux à Rémy Alquier, VP Business Development auprès de la société Telespazio France, un champion des technologies satellites pour la cartographie et la géo localisation.

L'équipe d'Inkari découvre de nombreuses terrasses de culture
En plein forêt de Megantoni, l'équipe d'Inkari découvre de nombreuses terrasses de culture, bordées de murs de contention. À quelle population était destinée les produits agricoles de ces andenes? (Photo : Thierry Jamin, juillet 2011)

Je n’oublie pas non plus le soutien précieux de Marco Zazzali, gérant de la société péruvienne Zetatech, grâce à qui notre équipe a pu bénéficier de matériel d’expédition de grande qualité (machettes, couteaux, scies, pelles, pioches, lampes frontales) des marques SOG et FENIX ! Des must !

Je réserverai enfin un remerciement particulier à Alain Bonnet, Gérant des sociétés Prodiris et Jungle Doc Productions. Comme vous le savez, c’est le responsable des sites Internet consacrés à mes recherches. Il s’occupe aussi du Blog de la campagne 2011. Plus qu’un ami, c’est un grand frère.

À Toutes & À Tous, je vous remercie encore et vous donne rendez-vous dans quelques jours pour connaître les suites de la campagne « Inkari 2011 ». Avant de nous remettre en route pour la fameuse « Zone Blanche » notre équipe partira dans quelques jours pour une autre destination, sur la piste des derniers secrets des Incas...

Bien Amicalement À Vous depuis le Nombril du Monde,

Thierry Jamin

 

11
08
2011

Alerte rouge

Thierry Jamin et l'équipe Inkari 2011
Thierry Jamin et l'équipe Inkari 2011

L'équipe de Thierry Jamin est partie de Cusco le 25 juillet dernier en direction du Sanctuaire national de Megantoni sur les traces de la cité perdue des Incas. Pour des raisons de sécurité, nous ne pouvions diffuser ces informations et vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Forte de 21 membres, dont 3 représentants matsiguengas de la communauté native de Chinpilla, le groupe Inkari guidé par Mathias, un matsiguenga devait se rendre dans une zone tenue secrète pour vérifier la présence de ruines monumentales localisées à l'intérieur du sanctuaire. Après 12 heures de 4x4 au départ de Cusco et une première semaine de marche difficile, Thierry Jamin et ses compagnons sont arrivés sur les rives du fleuve Cusirini.

Dominique Lize, représentant du groupe Sed Logistique, l'un des principaux partenaires financiers de cette campagne, participait cette année encore à l'aventure. Danilo Cristidis, un caméraman brésilien accompagnait l'équipe.

Plusieurs indices archéologiques importants ont été découverts en pleine jungle lors de la seconde semaine par les explorateurs : des restes de chemins incas, des murs de contention, des plates-formes agricoles... et un volcan, en pleine activité et en pleine jungle.

La zone principale de recherche du groupe Inkari n'a pas encore pu être atteinte en raison de ces découvertes et de la nécessité de les répertorier. Un complexe archéologique entier a en effet été découvert par l'équipe d'Inkari prouvant la présence des Incas dans la forêt et confirmant semble-t-il, l'importance des ruines vue par le matsiguenga Mathias dans une zone située à une semaine de marche plus au nord.

L'équipe Inkari rentrera dans quelques jours à Cusco et se lancera pour une nouvelle expédition dans le courant du mois de septembre.

Grâce au dynamisme et à l'énergie de Didier Cujives, président de l'association Inkari Europe, la Municipalité de Toulouse a confirmé son soutien à la campagne Inkari 2011. Une campagne qui s'annonce exceptionnelle, mêlant recherche scientifique, technologie spatiale et aventure humaine.

 

19
07
2011

Réunion préparatoire

Thierry Jamin et son groupe dans le local d’Inkari Cusco, ce dimanche 17 juillet. (Photo : Dominique Lizé, juillet 2011)
Thierry Jamin et son groupe dans le local d’Inkari Cusco, ce dimanche 17 juillet. (Photo : Dominique Lizé, juillet 2011)

Ce dimanche 17 juillet 2011, Thierry Jamin et son groupe se réunissent à l'Institut Inkari pour préparer la prochaine expédition dans le Sanctuaire National de Megantoni. Ils doivent achever les dernières démarches auprès des autorités péruviennes du Ministère de l'Environnement (SERNANP) avant de pouvoir se mettre en route, dans les tous prochains jours...

 

10
07
2011

Premières images à Cusco

De gauche à droite : Danilo Christidis, Directeur Photo et Vidéo, Thierry Jamin, responsable de la campagne « Inkari 2011 », et Dominique Lizé, représentant de la société française SeD Logistique. (Photo : Hermogénes Figueroa Lucana, Juillet 2011)
De gauche à droite : Danilo Christidis, Directeur Photo et Vidéo, Thierry Jamin, responsable de la campagne « Inkari 2011 », et Dominique Lizé, représentant de la société française SeD Logistique. (Photo : Hermogénes Figueroa Lucana, Juillet 2011)

À quelques jours du départ, l'équipe d'Inkari est déjà à pied d'œuvre et réalise actuellement dans le centre ville de Cusco les premières images de la campagne 2011.

 

08
07
2011

Attention au départ !

De gauche à droite : Justo, Melque, Ronald, José et Dominique révisent la nourriture qu’ils emmèneront dans quelques jours dans le Sanctuaire National de Megantoni. (Photo : Thierry Jamin, Juin 2011)
De gauche à droite : Justo, Melque, Ronald, José et Dominique révisent la nourriture qu’ils emmèneront dans quelques jours dans le Sanctuaire National de Megantoni. (Photo : Thierry Jamin, Juin 2011)

Après la publication, le 22 juin dernier, de la Résolution Vice Ministérielle Nº 075 du Ministère de la Culture, autorisant les recherches de Thierry Jamin et de son groupe, toute l'équipe « Inkari 2011 » est désormais prête à partir. Voici quelques jours, ils achevaient les derniers préparatifs de leur logistique...

 

 

© Thierry Jamin 2011 - www.granpaititi.com - www.prodiris.fr