Français Español English

Les liens

www.granpaititi.com

www.instituto-inkari.org

www.pusharo.com

La newsletter 2010#01

La newsletter 2010#02

Nous contacter

Facebook

Twitter

Les partenaires d'Inkari 2010

Prodiris, www.prodiris.fr

Telespazio France, www.telespazio.com

SeD Logistique, www.sedlogistique.fr

Mairie de Toulouse, www.toulouse.fr

Spot Image, www.spotimage.fr

Le Cherche Midi Éditeur, www.cherche-midi.com

La Société de Géographie de Paris, www.socgeo.org

 

En direct de la jungle sud-américaine !

La campagne Inkari 2010 est enfin lancée ! Comme en 2009, grâce au système Inmarsat et à la balise de géo-localisation Spot Televizio, de la société Telespazio France, suivez au jour le jour les avancées de l’expédition avec l’interface de Google Maps.

Après une année 2009 exceptionnelle, à l’issue de laquelle Thierry Jamin et l’équipe d’Inkari ont pu officialiser à Cusco, le 11 février dernier, la découverte d’une dizaine de sites archéologiques extraordinaires d’origine inca et pré inca, nos explorateurs repartent sur les traces de la ville perdue des Incas. Ils sont plus que jamais convaincus de s’approcher de leur but.

Que leur réserve cette campagne 2010 ? De l’aveu de Thierry, elle promet quelques surprises et peut-être aussi de grandes avancées sur l’histoire oubliée des Incas en forêt amazonienne.

Soyez les premiers à découvrir les résultats de l’expédition « Inkari 2010 » en suivant sur ce Blog, au jour le jour, les progressions de Thierry Jamin et de son groupe...

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Expédition 1

 

29
06
2010

INKARI 2010 : ça continue!

Cusco, le 29 juin 2010

Chers Amis & Internautes,

Thierry Jamin
Thierry Jamin, au cours de sa dernière expédition.
(Photo : Thierry jamin, mai-juin 2010)

D’abord j’aimerais remercier tous les Internautes qui, à l’occasion de la diffusion du documentaire de TF1, ont découvert l’existence de mes recherches et m’ont manifesté leur soutien amical et leurs encouragements. Et puis un grand merci à tous ceux qui nous suivent depuis des années ! Sachez qu’ici, à Cusco, on reçoit tous vos messages !

Nous sommes rentrés de notre première expédition voici déjà plusieurs jours, après deux semaines de terrain à travers les vallées de Lacco et de Chunchusmayo. Notre objectif principal était de vérifier certaines informations obtenues auprès de plusieurs habitants de la region concernant l’existence de différents sites incas, localisés non loin du parc national du Manú et de la réserve de Megantoni. Nous avons ainsi pu confirmer l’existence de plusieurs complexes agricoles, dont ceux de Llactapata (encore un !) et d’Inca Tambo. Nous avons aussi rencontré de nouvelles citadelles, comme celles de Monte Puncu ou de Pantipayana. Puis nous avons découvert une nouvelle nécropole, peuplée de dizaines de tombes, dont la plupart semblent encore intactes. Une nécropole en relation avec un site inca jusqu’alors inconnu, celui de Rimac Pampa.

Monte Puncu
Détail d'un édifice, peut-être un tambo, du site de Monte Puncu, à Chunchusmayo.
(Photo : Thierry Jamin, mai-juin 2010)

Autant de bonnes raisons pour être pleinement satisfaits de cette première expedition de la campagne 2010.

De retour à Cusco depuis le 8 juin dernier, nous préparons à présent les prochaines étapes. Notre prochaine opération nous emmènera de nouveau dans la vallée de Lacco, où certains habitants nous ont signalé la présence de plusieurs ruines importantes, situées au sommet de montagnes. D’après certains d’entre eux, depuis l’un de ces sites, il serait possible d’apercevoir l’endroit où se cacherait la ville perdue de Païtiti…

Si les autorités du parc national du Manú nous délivrent à temps leur permis, nous retournerons également dans la region de Mameria, où, là encore, il y a du nouveau.

Pantipayana
Pantipayana. Détail de l'un des principaux édifices, peut-être un tambo.
(Photo : Thierry Jamin, mai-juin 2010)

Nous irons enfin, en août ou en septembre, si nos finances le permettent, dans une zone très particulière de la réserve de Megantoni. Il s’agit d’un territoire situé à la frontière occidentale du parc national du Manu, au nord ouest de Lacco et de Chunchusmayo. Ce n’est pas très loin non plus de la fameuse “Zone Rouge” de l’année dernière. Il s’agira sans doute de l’opération la plus importante de cette campagne 2010. Vous entendrez sans doute beaucoup parler, dans les mois et les années à venir, de cette réserve de Megantoni.
Nous avons vraiment l’impression de nous approcher toujours d’avantage de notre but ultime. Tous les indices que nous accumulons depuis ces dernières années nous donnent en effet la conviction que la cité perdue des Incas n’est pas loin.

Que ce soit notre groupe ou une autre équipe, l’avenir le démontrera. On finira bientôt par rencontrer, au détour d’un chemin, cette ville sacrée, au-delà de Lacco et de Chunchusmayo…

J’aimerais, pour conclure, remercier chaleureusement les personnes grâces auxquelles mes recherches sont possibles. Sans elles, aucune des découvertes magnifiques réalisées ces derniers mois à Lacco et à Chunchusmayo n’auraient vu le jour. Elles peuvent, tout autant que nous en revendiquer la paternité. 

Un grand merci à Christophe Dubois, Président du groupe SeD Logistique, à qui je dois une partie importante du financement de la campagne 2010. Car une expédition en forêt amazonienne, c’est aussi une affaire de logistique ! J’aimerais que tous les salariés du monde aient un patron comme lui. Mais faut pas rêver !

Dominique Lize et Thierry Jamin
Dominique Lizé (à gauche) en compagnie de Thierry Jamin (à droite), au cours de la dernière expédition à Lacco et Chunchusmayo. Dominique représente Sed Logistique, l'un des principaux partenaires de Thierry et de ses compagnons, pour la campagne Inkari 2010.
(Photo : Thierry jamin, mai-juin 2010)

Un grand merci aussi à Denis Lefevre, Directeur Général de Sed Logistique et à Dominique Lizé qui a participé brillamment à la précédente expédition. Ce ne sera sans doute pas la dernière…

Je remercie aussi chaleureusement mes amis Rémi Alquier et Valérie Tur de la société Telespazio France. La balise de géolocalisation, ce sont eux. Grâce à eux, il est possible de nous suivre au jour le jour sur Google Maps, via le Blog de l’expédition.

Ce Blog n’existerait d’ailleurs pas sans la compétence et le professionnalisme d’Alain Bonnet, responsable de l’Agence Prodiris, que je ne presente plus. Ceux qui suivent mes recherches depuis des années connaissent déjà les différents sites internet qui y sont rattachés : www.granpaititi.com ; www.pusharo.com ; et dans quelques jours www.instituto-inkari.com...

Et comment remercier Mario Martinez ? Nous lui devons beaucoup plus que le financement de la campagne 2009. Les mises au jour réalisées à Lacco durant l’année dernière l’ont été grâce à lui. C’est un vrai Ange Gardien ! Un jour, je vous raconterai…

J’aimerais aussi remercier du fond du coeur Christian Fardou pour son soutien constant depuis des années et Fabienne Reschly qui ne ménage jamais ses efforts ni son énergie dans la préparation et le suivi de chaque campagne.

Un immense merci à Pierre Cohen, Maire de Toulouse, à l’adorable Catherine Guien et à Daniel Borderie, pour nous accompagner cette année encore sur les traces de Païtiti. Nous serons, nous aussi, au rendez-vous de Toulouse, en octobre prochain, à l’occasion de la seconde édition de Novela, le Festival des Savoirs.  

Enfin, je n’oublie pas Isabelle Guidolin et Anne-Marie Bernard, de la société Spot Image. Elles nous accompagnent depuis… 1998 !   

À tous, je vous dis encore un grand merci. Sans vous, il n’y aurait pas de recherche. Vous faîtes partie de l’âme de cette “Païtiti Team”.

Nous vous donnons rendez-vous dans quelques semaines pour le départ de la deuxième phase de la campagne Inkari 2010.

En attendant, le magazine français Historia consacre une partie importante de son prochain numéro (juillet-août) aux découvertes réalisées par notre équipe en 2009 dans la vallée de Lacco.

À Très Bientôt !

Bien Amicalement À Vous depuis le coeur des Andes,

Thierry Jamin

 

11
06
2010

Des chiffres !

3203 visites sur le blog Inkari 2010
10 622 visites sur granpaititi.com depuis sa mise en ligne le 21 avril  2010
112 inscriptions supplémentaires à la liste de diffusion qui compte déjà plusieurs milliers d'abonnés
43 amis sur Facebook et 120 personnes qui « aiment ça »
25 abonnés sur Twitter

Et d'innombrables messages d’amitié et d'encouragements !

Merci à tous de votre intérêt pour nos recherches en Amazonie péruvienne.

Je ne manquerai pas de vous tenir informés de nos avancées.

La campagne de 2010 ne fait que commencer. Nous avons cette année un programme d'exploration particulièrement chargé. La quête de la ville perdue des Incas devrait connaître, cette année encore, de grandes avancées...

Je vous remercie encore infiniment pour tous vos encouragements. Vous ne savez pas combien ils sont pour nous réconfortants.

A Très Bientôt.

Bien Amicalement A Vous,

Thierry Jamin

 

08
06
2010

Retour à Cusco

Thierry Jamin et son groupe, dans les ruines de la cité de Pantipayana, dans la vallée de Lacco.  L'un des nouveaux sites mis au jour par l'équipe d'Inkari. (Photo : Thierry Jamin, juin 2010)
Thierry Jamin et son groupe, dans les ruines de la cité de Pantipayana, dans la vallée de Lacco. L'un des nouveaux sites mis au jour par l'équipe d'Inkari. (Photo : Thierry Jamin, juin 2010)

L’équipe d’Inkari 2010 est revenue à Cusco hier vers midi.

Cette première phase a confirmé la présence inca dans la région de Lacco et a permis de découvrir de nouveaux sites. Toujours informés par les habitants de la région, Thierry Jamin et son équipe ont en effet découvert le dernier jour (dimanche 7 juin) un site très important comprenant une cinquantaine de maisons avec des rues. Ce site, Rimac Pampa (la pampa qui parle) est situé face à Pucro, centre cérémoniel découvert l’an passé. Ils ont aussi découvert à Rimac Pampa une fosse de 4 m avec des murs de contention au fond de laquelle se trouve un petit tunnel où se trouvent des tombes. Il y a aussi d’imposantes dalles de 8 m de large sur 4 m de haut aux pieds desquelles se trouvent aussi des tombes.

Avant les découvertes de l’an dernier et de cette année, cette région était un désert archéologique. Thierry pense que cette zone pourrait être un vaste territoire cérémoniel placé dans la zone de contact entre Cusco et Mameria dans le Manu, ou entre Cusco et… Païtiti.

Les prochaines phases de l’Expédition Inkari 2010 auraient pour but de revenir à Mameria (de nouvelles informations font état de constructions semblables à Saqsawayman) et dans une zone plus au nord-ouest où de nombreux indices semblent converger. A suivre…

 

03
06
2010

Encore de nouveaux sites !

Citadelle de Llactapata (Photo : Thierry Jamin - 2009)
Citadelle de Llactapata (Photo : Thierry Jamin - 2009)

Thierry Jamin et son équipe ont quitté le premier camp de base hier à 10 heures et est arrivée dans la Vallée de Lacco. Aujourd’hui, ils vont explorer un site qui leur a été signalé comme étant aussi important que celui de Llactapata de Juy Huay.

Vendredi, l’équipe d’Inkari 2010 repartira vers Chunchusmayo où des habitants de Lacco leur ont aussi signalé une autre cité où Thierry compte passer quelques jours pour l’explorer.

Les 4x4 pour le retour vers Cusco sont prévus pour lundi midi. Nous en saurons plus à  ce moment là…

L’ambiance est toujours au beau fixe. Les explorations faites jusqu’à présent ont été très intéressantes et ont permis de confirmer l’importance de la zone de Chunchusmayo.

La semaine prochaine commencera la préparation de la prochaine expédition prévue plus au nord : demandes de permis, démarches administratives et… recherches de financements.

 

31
05
2010

Retour au camp de base

L’équipe d’Inkari 2010 est revenue avant-hier de son exploration du versant nord de la vallée de Chunchusmayo. Plusieurs établissements humains ont été répertoriés dont 3 "tambos", sorte de halte pour les voyageurs sur le chemin inca. Ceci confirme encore une fois la présence permanente des Incas dans cette région.

Hier, Thierry Jamin et son équipe sont allés explorer la Sierra de Miraflores où ils ont trouvé quelques établissements rustiques.

Mercredi, l’équipe va prendre le chemin du retour en passant par Lacco. En effet, l’exposition sur les découvertes de l’an passé a fortement sensibilisé les habitants de la région. Ces derniers doivent remettre à Thierry une liste de sites archéologiques encore inconnus dont une douzaine de roches couvertes de pétroglyphes.

En fin de semaine, ce sera le retour vers Cusco pour préparer la seconde phase de l’expédition Inkari 2010 qui devrait conduire Thierry et ses compagnons plus au nord… Le départ de cette seconde phase est prévue pour juillet.

 

27
05
2010

Avant le départ en exploration

Thierry a appelé son webmaster cet après-midi (ce matin au Pérou), juste avant le départ avec son équipe pour 3 ou 4 jours d’exploration sur le versant nord de la vallée de Chunchusmayo, près de la Sierra de Miraflores. Comme il nous l’a dit hier, des habitants de la région leur ont signalé des sites archéologiques. La région est très accidentée et la végétation assez dense. Le temps est toujours nuageux ce qui facilitera la progression des membres de l’équipe.

Thierry essaiera de nous envoyer des photos à son retour.

 

26
05
2010

Le camp de base est installé

Message téléphonique de Thierry Jamin

Le camp de base est installé à Chunchusmoyo sur la montagne de Miraflores où l’équipe d’Inkari 2010 est arrivé hier après un parcours à pied et avec les mules depuis Lacco. Le temps a été couvert ce qui a permis d’atteindre le camp de base sans cramer sous le soleil des Andes ! Aujourd’hui c’est relâche, mais à partir de vendredi, l’équipe va partir en exploration pour 3 ou 4 jours autour de Chunchusmayo où des lugareños ont signalé la présence d’édifices.

Hier l’équipe est allée le site de Llactapata (celui proche de Chunchusmayo), déjà exploré l’an dernier. Le site est beaucoup plus important que ce que Thierry pensait : 30 ou 40 terrasses de culture en très bon état de conservation ; beaucoup d’édifices, notamment, un édifice qui devait servir de « tambo ». Un tambo est un bâtiment administratif que l’on trouve sur les routes incas et utilisé pour le dépôt, le stockage… On peut imaginer qu’il servait aussi pour les voyageurs qui faisaient le trajet vers ou venant de la forêt. Cet édifice fait 14,50 mètres de long et 6,10 mètres de large. En fait, ce site ne s’appelle pas Llactapata mais Inca Tambo. Sans doute une référence à propos de la connexion entre la zone de Lacco et la forêt.

Tout le monde va bien et l’ambiance est très bonne !

 

23
05
2010

De Tambo Ccasa à Chunchusmayo

Nos mules sur les pentes de la Sierra Selva (Photo : Thierry Jamin)
Nos mules sur les pentes de la Sierra Selva (Photo : Thierry Jamin)

Aujourd’hui, nous partons, toujours avec les mules en direction de Chunchusmayo et nous comptons arriver à Llactapata où sera établi le camp de base sur une crête de la Sierra de Selva.

 

22
05
2010

De Pikimayo à Tambo Ccasa

Sur la piste entre Quebrada Honda et Pikimayo (Photo : Thierry Jamin)
Sur la piste entre Quebrada Honda et Pikimayo (Photo : Thierry Jamin)

Nous sommes bien arrivés à Pikimayo et nous y avons passé la nuit. Nous allons charger la logistique sur les mules. Nous irons alors vers une communauté paysanne au nom évocateur : Ccorimayo, la « rivière d’or » ! Nous espérons arriver le soir à Tambo Ccasa.

 

20
05
2010

Départ de Cusco

Nous partons enfin demain matin ! La première journée se fera en véhicule 4x4 en passant par Pisac, au cœur de la Vallée Sacrée des Incas. Puis nous allons nous diriger vers Calca. Là nous prendrons une piste pour aller sur Quebrada Honda. Nous aurons alors parcouru plus de 150 km depuis Cusco. Nous quitterons alors la puna pour entrer dans la Sierra Selva jusqu’à Punta Caractera. Et si tout se passe bien, nous arriverons vendredi soir au bout de la piste carrossable, à Pikimayo.

 

19
05
2010

Cusco, le 19 mai 2010

Martin, durant le pago à la tierra (Photo : Thierry Jamin, mai 2010)
Martin, durant le pago à la tierra (Photo : Thierry Jamin, mai 2010)

Nous sommes à J-2. Nous nous mettrons en route vendredi matin vers 8 heures. Nous avons réalisé, hier soir, notre traditionnelle cérémonie d’offrandes à la Mama pacha et aux apus.

Le ciel était serein. Il n’y avait pas un seul nuage, ni de vent. Rien n’est venu perturber la quiétude de notre groupe. Tout s’est passé dans la tranquillité. Martín, un curandero de Cusco, a officialisé la cérémonie. (On dit "paco" pour un chaman de la tribus des Q'eros, "curandero" pour un chaman de Cusco).

Cette cérémonie marque généralement le « départ » de l’expédition à venir.

Que vont nous réserver les jours et les semaines à venir ? Je n’en ai aucune idée…

La cérémonie d'offrandes
La cérémonie d'offrandes, ce mardi 18 mai 2010. (Photo : Thierry Jamin, mai 2010)

 

18
05
2010

Pago a la tierra avant le départ

L'équipe prépare le matériel (Photo Thierry Jamin)
L'équipe prépare le matériel (Photo Thierry Jamin)

Après les derniers préparatifs, ce soir, comme à la veille de chaque départ en expédition, mon équipe et moi-même participeront à une cérémonie rituelle, le « pago à la tierra », autrement-dit : « le paiement à la terre ». Il s’agit de faire des offrandes à la Pacha Mama, la Terre Mère et aux apus, les dieux des montagnes pour les remercier et obtenir leur bienveillance, et être ainsi protégé.

Le départ de Cusco est prévu pour vendredi matin vers 8 heures. Le trajet jusqu’à l’installation du camp de base durera plusieurs jours. Nous vous tiendrons informé de la progression sur le blog officiel de l’Expédition Inkari 2010.

Thierry Jamin

 

12
05
2010

Cusco, ce 12 mai 2010

Il y a quelques jours, chez Thierry, l’équipe commence à réviser le matériel de la prochaine expé. (Photo : Thierry Jamin, mai 2010)
Il y a quelques jours, chez Thierry, l’équipe commence à réviser le matériel de la prochaine expé. (Photo : Thierry Jamin, mai 2010)

Depuis plusieurs semaines, mon équipe et moi préparons notre prochaine campagne de recherches, baptisée « Inkari 2010 », en l’honneur de l’Institut de recherches archéologique que nous avons créé à Cusco en septembre dernier pour encadrer nos futures expéditions.

Nous prévoyons ainsi plusieurs expéditions, entre les départements de Cusco et de Madre de Dios. Nous sommes convaincus que le site principal de nos recherches, cette ville perdue de Païtiti, s’y trouve cachée quelque part, dans un contrefort du Pantiacolla, enfoui dans la jungle. En 2009, les sites de Lacco nous ont montré la voie. Nous allons nous diriger à présent plus vers la forêt. Et, en toute bonne logique, nous devrions rencontrer d’autres sites monumentaux comme ceux de Lacco. Ce réseau de cités perdues conduit forcément vers une ville importante… 

La prochaine expédition partira donc de Cusco le vendredi 21 mai. Et  notre prochaine étape sera la région de Chunchusmayo. C’est une zone clé située entre Lacco et Mameria. Plus nous avançons vers cette zone et plus nous avons le sentiment de nous approcher de ce que nous recherchons depuis plus de douze ans. J’ai hâte de me mettre en route avec mes compagnons !

Après la diffusion sur TF1 du documentaire qui nous était consacré, dans l’émission « Reportages » du 1er mai dernier, j’ai reçu un nombre considérable d’encouragements de toute sorte. J’aimerais exprimer ma gratitude à tous ceux qui nous soutiennent ! Cela fait vraiment chaud au cœur ! Merci à tous !

Je signalerai au passage le numéro de juillet-août de la revue « Historia », qui consacrera huit pages sur les découvertes réalisées à Lacco par notre équipe en 2009.

En attendant notre prochain départ, je vous dis tous A Très Bientôt !

Bien Amicalement A Vous,

Thierry

 

 

© Thierry Jamin 2008 - www.granpaititi.com - www.prodiris.fr